Publié le

Marseille : un casting complet pour favoriser l’égalité des chances et l’emploi

prov

Le Club FACE Sud Provence a organisé le 5 février un évènement réunissant les acteurs concernés par facealemploi sur le territoire des Bouches-du-Rhône.

Entreprises, acteurs de l’emploi, bénéficiaires et acteurs publics étaient au rendez-vous dans les locaux du Grand Littoral, centre commercial situé dans les quartiers populaires de Marseille et accueillant déjà le Club 20 ans plus tôt au moment de sa création. Avec 215 CV Vidéo tournés en quelques mois, le Club ensoleillé du sud rencontre un beau succès et veut continuer sur cette lancée : « Que facealemploi soit la plateforme qui génère le plus d’égalité des chances », souhaite ainsi la Présidente du Club, Jaqueline Lambert.

Le CV vidéo, résultat d’un parcours vers la confiance en soi

L’accompagnement des candidats est primordial dans cet exercice ! Le CV vidéo n’est que le résultat d’un parcours pendant lequel les candidats (ré)apprennent à se présenter, à communiquer, à prendre confiance en eux. Marie-France, manager en pré-retraite et bénévole au sein de FACE, nous explique : « Le frein n’est pas forcément là où on le croit. Le frein, ce n’est pas la jeunesse, l’origine, le manque d’expérience…c’est le manque de confiance.

Si on n’y croit pas soit même, comment le recruteur peut y croire ? » Ce que confime Nourdine, 23 ans, en train de réviser son script avant le tournage de son CV Vidéo : « Je cherche la bonne intonation pour les mots importants, c’est que l’on m’a conseillé », précise-t-il.  7 tournages sont prévus dans l’après-midi. Les candidats viennent de différentes structures partenaires : Mission Locale, Pôle emploi, PLIE... Le projet facealemploi n’existe pas sans les acteurs de l’emploi. Sabine Daoudi, conseillère à Pôle emploi et à l’initiative de la création d’un club ambition 45+, en est convaincue : « En 2015, se passer du CV vidéo est une faute pour les professionnels de l’emploi, tout ce que l’on peut faire, il faut le faire ».

Une convention régionale entre Pôle emploi et FACE Sud Provence, déclinée du protocole d’accord national, permet aux conseillers Pôle emploi de proposer le CV Vidéo dans le cadre d’un accompagnement. Nathalie Chabaud et Leïla Benchikh, animatrices au sein d’un des 30 Clubs ambition de Marseille (réservés aux jeunes de moins de 26 ans), intègrent automatiquement le CV Vidéo dans le parcours des candidats : « C’est un exercice où ils se mettent en valeur, ils synthétisent leurs qualités, leur savoir-être, travaillent leur élocution, leur gestuelle. Le travail en amont est très important, les met à l’aise. Il y a un avant et un après le CV vidéo ! Après, ils sont fiers de l’avoir fait, ils ont dépassé leur timidité, leurs limites ». Samira, 20 ans, est leur protégée du jour : « J’avais un peu peur au début, j’étais réticente. Mais il faut bien tester, ce sera bénéfique au moins pour moi. Ce que j’aime bien avec le CV vidéo, c’est que l’on reste nous-mêmes. C’est professionnel tout en étant personnel. » Plus que le résultat, c’est le chemin pour y arriver qui prime.

Des entreprises enthousiastes à porter « une responsabilité collective »

40 personnes ont assisté à la conférence de presse organisée ce jeudi. Démonstration en live du job board, retours d’expérience des entreprises, des acteurs de l’emploi et d’une bénéficiaire… la conférence laisse place à l’échange et au dialogue. Pour tous, le concept est formidable et doit se développer sur le territoire, ce qui ne se fera pas sans l’implication des entreprises. Stéphane Thau, administrateur du Club FACE Sud Provence, insiste : « l’État et la Région ont soutenu le projet, nous voulons aujourd’hui associer les entreprises. » Malika Idri, Responsable régionale d’Ag2R La Mondiale, d’ajouter : « Les entreprises ont la responsabilité collective de porter le projet ». Optimark et Véolia ont été les « entreprises test » de la plateforme pour les Bouches-du-Rhône. Les retours sont positifs : « Le savoir-être est très important pour nous », explique Optimark, « le CV vidéo permet d’aller rapidement à l’essentiel ».  De son côté, Véolia est ravi : « On a vu l’efficacité du CV vidéo car on a recruté très rapidement ! ». Sur les 215 candidats passés devant la caméra depuis juillet 2014, 43% sont aujourd’hui en sortie positive, en poste ou en formation.

La mécanique est huilée, la dynamique est lancée, et cela grâce à l’engagement et à l’implication de tous les acteurs et à leur complémentarité. Entreprises des Bouches-du-Rhône, le territoire compte sur votre mobilisation pour que ça continue!

Pour contacter le Club FACE Sud Provence et devenir une entreprise socialement responsable :s.pioro@fondationface.org

Rejoignez FACE et inscrivez-vous

Que vous soyez candidats, acteurs de l’emploi ou recruteurs. Le réseau FACE répondra à vos besoins en terme de recherche d’emploi et de recrutement.

Vous souhaitez vous inscrire ?
Rechercher une offre
Les dernières offres
  • Carrefour
    Poste
    APPROVISIONNEUR / APPROVISIONNEUR(SE)
    Contrat
    CDI
  • Carrefour
    Poste
    Employé de Rayon Alimentaire H/F
    Contrat
    CDI
  • Carrefour
    Poste
    HOTE DE CAISSES H/F
    Contrat
    Alternance